Les chantiers dans les jardins de l'école | École du Breuil

Les chantiers dans les jardins de l'école

En cette belle semaine d'octobre, les élèves sont partout dans le domaine pour préparer le printemps et les nouveaux aménagements que vous admirerez dans quelques mois.

Encadrés par les jardiniers et les professeurs, les décors d'été tels que les saisonnières et les décoflo sont progressivement enlevés pour laisser la place à de nouvelles installations. 

Voici par exemple ce qui se passe dans le jardin des roses :

Un BOULINGRIN à DU BREUIL
La gestion des jardins s’est profondément modifiée depuis une vingtaine d’année.  La concrétisation d’une idée novatrice à l’époque et désormais généralisée consistant à différencier les espaces afin de leur appliquer une gestion raisonnée est entrée en application dans les espaces parisiens et donc à l’école Du Breuil.
Les différentes surfaces enherbées de l’école ont été répertoriées et séparées en catégories correspondant à des codes de gestion allant de la prairie naturelle fauchée une fois par an au gazon  tondu à la tondeuse hélicoïdale de type green de golf.
Le constat :
L’école ne disposait pas de surface de démonstration de l’ensemble de ces catégories et notamment de la plus « prestigieuse » mais également le la plus couteuse en main d’œuvre et potentiellement en intrants.
L’illustration pédagogique :
L’idée de présenter une surface de gazon de prestige s’est combiné avec le désir de montrer une figure de style présente dans les jardins classiques appelé le boulingrin. Le tapis vert de la roseraie, espace central de l’école s’inscrit dans un espace de démonstration de cette tradition de jardin à la française ; c’est donc tout naturellement que nous avons décidé de concrétiser ce projet sur cet espace.
La réalisation, une autre illustration de la pédagogie développée à l’école
La classe de BTSAA2 s’est chargée d’organiser la planification et la réalisation de ce chantier sur une semaine. Définition des tâches, de leur enchainement, des besoins en main d’œuvre ou en matériel tout en respectant les principes de sécurité, gestion des aléas et capacité à réagir et à prendre des décisions en concertation, autant d’éléments montrant la complexité des chantiers qu’ils devront prendre en charge dans leur carrière professionnelle.
Des enjeux de développement durable :
Est-il toujours raisonnable à une époque où l’on doit évaluer l’impact de nos activités sur la planète de présenter ce type d’aménagement. Le boulingrin est-il durable ? Cette question qui pose en cascade des interrogations sur l’arrosage, sur l’importance de la main d’œuvre et de sa qualification  ou sur le choix des matériels de gestion comme les outils de tonte pourront également à cette occasion être discutés concrètement avec les étudiants de l’école.   
Et Demain ?
Pourquoi ne pas profiter de cet espace pour mettre à court terme en démonstration des tondeuses hélicoïdales autonomes sur batterie rechargée à l’énergie solaire ? Ce type de matériel non encore présent à l’école mais déjà largement utilisé dans, les pays nordiques réputés soucieux de l’environnement représente une recherche permanente d’évolution de notre métier et d’ouverture en direction de nouvelles activités hautement techniques et rémunératrice pour nos étudiants.
par Laurent Reanault
 

Design & Développement