Les collections de saisonnières | École du Breuil

Les collections de saisonnières

A chaque saison les plantes qu’on y trouve peuvent être botaniques (telles qu’on les trouve dans la nature) ou horticoles (sélectionnées ou  améliorées par l’homme); elles peuvent être originaire de nos régions, d’Europe ou de beaucoup plus loin ; dans cette partie du jardin, surtout l’été, on retrouve ainsi de nombreuses plantes originaires du Mexique ou d’Amérique Centrale.

Au printemps, bisannuelles et bulbes sont présentés sur la moitié des plates-bandes (la demi-zone alterne chaque année).  Pour  les bisannuelles (pensées, myosotis, giroflées…)  on retrouve  l’intégralité de la palette proposée par le centre horticole de la Ville de Paris qui fournit les jardins de la ville. En ce qui concerne les bulbes qui leur sont associés c’est là aussi la quasi-totalité de ce qui peut être utilisé au printemps qui est présenté :  les tulipes, narcisses, jacinthes … sont plantés en groupe d’une même variété  et semblent comme des bouquets quand ils fleurissent au printemps, ce qui permet de les identifier plus facilement.  Les plantations associent  couleurs et formes, la pédagogie ne devant  pas être contradictoire de l’esthétique.

Chaque été, les 1000 m2 de plates-bandes présentent un décor différent où cohabitent environ 1200 espèces et variétés  qui peuvent être des plantes annuelles, molles, vivaces ou des arbustes 
De juin à fin septembre, le décor est remarquable. Laissez-vous envouter ! Si vous n’êtes pas un connaisseur, profitez simplement de la mise en scène qui vous guidera en éveillant vos sens : sentez, touchez, regardez…
Cette diversité végétale permet la présence de nombreux insectes que l’on peut facilement observer. Cherchez bien, vous pourrez trouver un bourdon repu endormi sur une fleur.

Les végétaux plantés dans ce jardin sont, à part quelques exceptions, issus des collections et des productions de l’école, on y trouve aussi de vraies nouveautés des horticulteurs, d’autres cultivars, des plantes offertes ou échangées… des plantes rares ou peu utilisées. Certaines sont ainsi devenues au fil des ans des « stars » du jardin comme le Polygonum orientale, renouée annuelle de 2m de haut qui fleurit somptueusement à partir du 15 août et se ressème généreusement, ou Salvia darcyi une belle mexicaine à la floraison longue et lumineuse. La collection compte un certain nombre de vivaces peu rustiques dont de nombreuses sauges qui apprécient l’exposition, le sol drainant et peu fertilisé du jardin.

Les jardiniers des espaces verts parisiens et les agents des collectivités territoriales voisines sont invités à venir chaque été. Une sélection de cinquante plantes leur est présentée pour être soumise au vote. 10 sont élues qui feront partie du catalogue du centre de production horticole et participeront ainsi au futur fleurissement des jardins parisiens.

Design & Développement