Les collections de plantes grimpantes et de bambous | École du Breuil

Les collections de plantes grimpantes et de bambous

La collection présente des bambous de tailles différentes à cannes de coloration variée. Les bambous se distinguent également les uns des autres par leur port souple ou rigide, dense ou léger, compact ou serré, dressé ou arqué…
On trouve des bambous rhizomateux, c'est-à-dire pourvu de tiges souterraines produisant des racines latérales qui favorisent la prolifération. Ceux là sont délimités par une barrière antirhizome qui évite que tous les sujets se mélangent. On trouve aussi des bambous cespiteux, c'est-à-dire qu’ils poussent sur leur souche et donc ne prolifèrent pas.

Les grimpantes sont intéressantes aussi bien pour leur feuillage que leur fructification. Elles s’accrochent à leurs supports de multiples façons :
Volubiles en s’enroulant par leurs tiges comme les glycines ou les chèvrefeuilles
Volubiles  en s’enroulant par des vrilles comme les clématites, les passiflores ou certaines vignes vierges (genre Ampelopsis)
En adhérant aux murs ou autres supports  par des ventouses adhésives comme les vignes vierges les plus courantes  (genre Parthenocissus)
En s’accrochant avec des crampons, sorte de racines aériennes, comme le lierre ou l’hortensia grimpant

On trouve des plantes classiques telles les glycines originaires de Japon ou de Chine (qui selon leur origine s’enroulent de droite à gauche ou de gauche à droite), les chèvrefeuilles, les clématites, le houblon,  les vignes (vierges ou non)… D’autres sont plus originales : Periploca, Aristoloches, Akebia, Celastrus appelé aussi bourreau des arbres…

Un grand nombre de grimpantes présentes dans la collection sera amené à  se développer en milieu urbain parce qu’elles répondent aux besoins du citadin : créer des zones ombragées, mettre du vert dans les cours, sur les murs, les balcons… végétaliser la ville.

Design & Développement