Brevet Professionnel (Niveau IV) | École du Breuil

Brevet Professionnel (Niveau IV)

Cette formation, en deux ans, dispense une connaissance approfondie des métiers de la filière « Aménagements paysagers ».
Elle offre une expérience professionnelle reconnue et rémunératrice, par le biais d’un contrat d’apprentissage.

Dossier de candidature 2019/2020

Admission

Origine scolaire
• BEPA aménagement de l’espace travaux paysagers ou entretien de l’espace rural.
• BEPA productions horticoles.
• BPA (niveau V) - Travaux d’aménagements paysagers.
• CAPA travaux paysagers, avec un bon dossier scolaire.
• 2 années d’expérience professionnelle dans le métier de jardinier paysagiste.

Sur décision de la DRIAAF (Direction Régionale Inter-départementale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt d’Ile de France), prise après avis de l’équipe pédagogique, les élèves :
• BEPA, BPA ou d’un CAPA autre que ceux visés ci-dessus.
• Ayant accompli au moins la scolarité complète d’une classe de 2de.

Âge
De 15 à 30 ans, à la signature du contrat d’apprentissage.

Sélection
• La signature du contrat d’apprentissage est un préalable à l’inscription définitive. L’école accompagne le candidat dans sa recherche de maître d’apprentissage.
• Un entretien de motivation.

Nombre de places
Environ 18 places d’apprentis en contrat avec l’employeur

Structure de formation

L’apprentissage
Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail mettant en relation trois acteurs :
- L’apprenti,
- Le maître d’apprentissage en entreprise,
- L’école Du Breuil, Unité de Formation par Apprentissage, au sein du CFA (centre de formation par voie d’apprentissage) des métiers de l’Agriculture.

Les unités capitalisables d’adaptation régionale (UCARE) permettent d’adapter la formation au bassin d’emploi régional et offrent ainsi une perspective d’insertion professionnelle plus rapide.

Durée de l’apprentissage
• Au centre de la formation : 1 200 heures de formation sur 2 années scolaires soit 35 semaines.
• Au sein de l’entreprise : sur un rythme de 2 semaines / 3 semaines et 5 semaines de congés annuels.

Les spécificités de l’enseignement de l’école
• Des professeurs certifiés en relation avect le milieu professionnel.
• Un accompagnement sur mesure.
• De petits effectifs.

Obtention du diplôme

• Diplôme : Brevet Professionnel de niveau IV.
• La modalité de certification choisie est le dispositif par Unités Capitalisables (UC).
• Les 2 Unités d’Adaptation Régionale ou à l’Emploi (UCARE) prennent en compte les spécificités du métier à l’échelle locale, que rencontrent les maîtres jardiniers, chefs d’équipes et chefs de chantiers. Ces deux UCARE(s) se décline avec l’Art topiaire, la onnaissance des jardins remarquables et leur histoire. Ainsi que l’UCARE de Topographie, étude de plans, levés et implantations.
• La possibilité d’individualisation : la conservation des acquis de l’apprenti pendant 5 ans lui permet de bénéficier d’un suivi personnalisé et de mieux gérer l’échéancier de l’examen.

Architecture de la formation


Débouchés

Le détenteur du BP travaux paysagers de niveau IV organise et supervise les travaux du personnel sur un chantier de création, d’aménagement ou d’entretien d’espace vert : il dispose de bonnes connaissances en techniques d’espaces verts.
Ses capacités d’organisation et son sens du contact lui permettent de diriger un groupe d’ouvriers. Il détient également de bonnes aptitudes à l’expression et au dialogue dans le cadre de ses relations avec les clients ou le public d’usagers.
Cette formation en apprentissage prépare aux emplois d’encadrement de chantiers d’espaces verts.

Dans la fonction publique

Il peut occuper le poste de maître ouvrier à la Mairie de Paris.
Le maître ouvrier est un technicien dans sa branche professionnelle qui peut assumer des responsabilités, en assurant l’encadrement d’une petite équipe.
La grille indiciaire des salaires est alignée sur celle des cadres moyens de l’administration.

Évolution de carrière :
agent de maîtrise puis, à terme, agent supérieur d’exploitation :
• de jardinier ministériel auprès des services de l’État,
• de technicien territorial, sans concours au sein des autres collectivités territoriales.

Dans le secteur privé

Il peut prétendre à des fonctions de chef d’équipe.
Il encadre les ouvriers dans la réalisation des opérations techniques de création, d’aménagement et d’entretien d’espaces verts, de parcs et jardins. Ses acquis lui donnent une réelle possibilité d’évolution de carrière dans l’entreprise.
De plus, les connaissances spécifiques acquises au cours de sa formation lui permettent de connaître et de savoir répondre aux exigences des collectivités, lors d’un contrat en appel d’offres par exemple.

Pièce(s) jointe(s) relative(s) à cette page: 

Design & Développement